Utmisol

Fête belcantiste

Théâtre du Capitole

> 9 mai

Fête belcantiste
Photographie par Shervin Lainez 
Très attendu, le récital placé sous le signe du belcanto qui devait réunir le confirmé Lawrence Brownlee et le jeune Levy Sekgapane s’est révélé être une vraie fête belcantiste qui n’était pas sans rappeler les soirées avec l’immense Rockwell Blake sur cette même scène.
La première partie est dédiée aux mélodies de Rossini, Donizetti, Bellini… Lawrence Brownlee excelle dans les pages mélancoliques distillant un véritable charme vocal. Levy Sekgapane, très remarqué l’an dernier dans Carmina Burana aux côtés d’Annick Massis, s’impose par sa vaillance et nous offre un Spazzacamino tout à fait remarquable, se plaçant dans la suite d’un Luigi Alva qui avait donné cette même mélodie de Verdi à Aix pour ses adieux à la France.
La seconde partie est consacrée aux airs d’opéras. La pyrotechnie vocale devient alors la règle dans un vrai feu d’artifice lyrique. Les duos de Ricciardo e Zoraide et surtout d’Otello de Rossini sont interprétés avec brio, les notes volent, le public exulte!
Les bis s’enchaînent et viennent ainsi conclure ce récital festif auquel le publica réservé une standing ovation amplement méritée.
Le Capitole était bien en fête lundi soir!

Marc Laborde